Il mit pourtant très rapidement un terme à ses études de médecine répugnant l’approche chimique de la médecine classique, pour lui préférer au final le droit. Ce qui le conduit à embrasser une carrière différente comme dirigeant de sociétés de Construction et Immobilière.

Pendant ces années d’exercice dans ce premier domaine d’activité, il s’intéressa parallèlement à l’anatomie, et plus particulièrement à la colonne vertébrale, ainsi qu’aux travaux du Docteur A. de Sambucy, précurseur en médecine vertébrale et gymnastique corrective, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

En 1974, JM O’DRU commença à tester sur lui-même et son entourage amical et familial les prémices d’une méthode vertébrale qu’il ne cessa alors de faire évoluer pour devenir au final sa technique de Réalignement vertébral.

En 1978, suite à une double hernie discale qui l’immobilisa totalement avec de terribles douleurs pendant plus de 3 semaines, JM O’DRU refusa l’opération, qui semblait pourtant l’unique recours.

Il décida alors courageusement, d’expérimenter sur lui-même sa propre méthode. Ce fut pour JMO, l’occasion cruciale de vérifier son exacte efficacité, et ce, malgré la gravité de sa pathologie.
Il réussi ainsi à faire résorber, et sans aucune intervention chirurgicale, ni même celle d’un spécialiste, sa double hernie discale.

Totalement rétabli en moins d’un mois, et riche de cette expérience personnelle, JM O’DRU s’appliqua alors à développer pleinement cette méthode. Méthode, qui consistait à rétablir l’alignement vertébral, afin de restituer anatomiquement la morphologie des trous de conjugaisons pour permettre le rétablissement de la circulation nerveuse et par conséquence, de la transmission intégrale des ordres cérébraux dont elle est chargée.

Il mis dès lors, un terme à sa première carrière, et s’installa à son compte pour prodiguer ses conseils et pratiquer des séances de réalignement de la colonne vertébrale sur des patients de plus en plus nombreux. La diversité des pathologies ne cessa de se multiplier, encourageant ainsi JM O’DRU à sans cesse peaufiner sa technique ainsi que la précision de son geste, ce qui lui permis d’obtenir après des années de réflexion, d’analyse et d’expériences accumulées, des résultats exceptionnels en minimisant le nombre de séances par patient.